ÇA SENT LA COUPE

long métrage fiction 90 minutes comédie dramatique

d’après le roman de Matthieu Simard, Les éditions Alain Stanké 2004

avec Louis-José Houde, Émilie Bibeau, Julianne Côté, Louis-Philippe Dandenault, Maxime Mailloux, Patrick Drolet, Marilyn Castonguay
scénario Matthieu Simard
réalisation Patrice Sauvé
casting Pierre Pageau et Daniel Poisson - GROS PLAN
premier assistant réalisateur Normand Bourgie
direction de la photographie Ronald Plante
direction artistique Jean Babin
création des costumes Carmen Alie
coiffure Martin Lapointe
maquillage Djina Caron
son Claude La Haye, Martin C. Desmarais, Olivier Calvert et Luc Boudrias
montage Michel Grou
musique originale Luc Sicard et Martin Roy
production déléguée/direction de production Sylvie Trudelle
direction de la postproduction Pierre Thériault
producteurs associés Andrew Molson et Pierre Brousseau
production Ginette Petit et Nathalie Bissonnette
distribution LES FILMS SÉVILLE
relations publiques ANNEXE COMMUNICATIONS - Marie Routhier T. {514} 844 8864
développé avec le concours de la SODEC et du Fonds COGÉCO de développement d'émissions
partenaires financiers Téléfilm Canada - Crédit d’impôt du Québec - Le Fonds Harold Greenberg - Crédit d’impôt du Canada - La Société Radio-Canada
au cinéma dès le 24 février 2017

BANDE-ANNONCE du film - https://www.youtube.com/watch?v=zWvM47iPCB4


À 35 ans, Max est prisonnier de son passé. Depuis le décès de ses parents sept ans plus tôt, il oscille entre le salon de son petit appartement, dans lequel il regarde tous les matchs du Canadien avec sa blonde Julie et ses amis de toujours, et la boutique de cartes de hockey dont il a héritée et qu’il gère sans enthousiasme. Mais quand Julie le quitte soudainement, Max est forcé de réévaluer sa vie. S’amorce alors un long cheminement parsemé d’embûches et de mauvaises décisions, au bout duquel Max devra faire le deuil de son père, cesser de regarder vers l’arrière, et commencer enfin à regarder vers l’avant.

Entre le premier match de la saison 2009-2010 des Canadiens, et le tout dernier contre les Flyers de Philadelphie sept mois plus tard, Max devra gérer le retour de sa sœur Nathalie, en exil depuis la mort de leurs parents, ainsi que les insécurités de son meilleur ami Phil, qui entamera une relation houleuse avec Nathalie. Aidé par les autres gars de la gang, Richard et François, Max devra surtout apprendre du départ de Julie, malgré ses envies irrépressibles de la reconquérir.

Ça sent la coupe est une comédie dramatique empreinte de sensibilité, dans laquelle les mouvements dramatiques sont parsemés de tendresse et de sourires. Avec pour décor social l’amour du hockey, il montre non seulement la puissante transformation de Max, mais aussi celle de tout un groupe d’amis, de toute une génération.

Matthieu Simard

Auteur et scénariste

Matthieu Simard adore écrire des romans, mais déteste écrire sa propre biographie. Dans une bio, il se contente d’habitude d’énumérer ses romans, publiés aux éditions Stanké (Échecs amoureux et autres niaiseries, Ça sent la coupe, Douce moitié et Louis qui tombe tout seul) et se sent mal de dire qu’ils ont tous connu un succès impressionnant. Il lui arrive aussi de parler des projets de scénarisation qu’il a entrepris au cours des dernières années, qui sont toujours en cours. En général, il arrête là, ne sachant pas quoi ajouter. Heureusement, depuis quelques mois, il peut aussi souligner la parution de la série jeunesse Pavel, publiée aux éditions de la Courte échelle, dont le premier épisode, Plus vivant que toutes les pornstars réunies, a été finaliste aux prix du Gouverneur général 2009. Ce qui lui a fait bien plaisir.

Patrice Sauvé

Réalisateur

Patrice Sauvé est l’un des réalisateurs québécois les plus prolifiques des dernières années. Dès ses débuts, il a touché à la réalisation de magazines culturels et d’affaires publiques, de documentaires et de séries jeunesse pour la télévision. En 2001, il a réalisé La Vie, la vie de l’auteur Stéphane Bourguignon. Cette série dramatique a obtenu un immense succès populaire et critique. En tout, 10 Gémeaux lui ont été décernés, dont celui de la meilleure réalisation deux années consécutives. Ont suivi les séries fantastiques Grande Ourse et L’Héritière de Grande Ourse qui ont reçu toutes deux le Prix Gémeaux de la meilleure réalisation et ont cumulé au total 20 Prix Gémeaux. En 2004, il a réalisé la série Ciao Bella! Cheech  a été son premier long métrage. Il a ensuite réalisé pour la télévision quelques épisodes du téléroman Les Parent III, la série Vertige et plus récemment Karl & Max.