Le pays qui dit NON

moyen métrage documentaire 52 minutes
scénario et réalisation Hélène Pichette
conseillers à la scénarisation Mylène Chollet et Hubert Gendron
recherchistes Francine Tremblay, Hélène Pichette et Maude Bouchard
direction photo Jorge Martinho
prise de son Jean-François Paradis
postproduction Studios BeeBop
montage Hélène Girard
musique Chantal De Villiers
direction de la postproduction Sylvain Garant
adjointe à la production Marie-Josée Deblois
production Ginette Petit et Nathalie Bissonnette
distribution Chantale Pagé
diffuseurs ICI Radio-Canada & ICI RDI
partenaires financiers Fonds Rogers - ICI RADIO-CANADA & ICI RDI - Fonds des Médias du Canada - Crédit d'impôt du Québec - Crédit d'impôt du Canada
relations de presse ANNEXE communications T. {514} 844 8864

SYNOPSIS

Lorsqu’il accède au pouvoir en 2006, Stephen Harper a tôt fait de mettre la table quant à sa politique étrangère. Celui qui ne cache pas que sa seule préoccupation est l’économie livre à l’ONU un premier discours belliqueux qui rompt définitivement l’image de médiateur-pacificateur depuis longtemps associée au Canada. Presque dix ans plus tard, il ne reste que peu de chose du Canada dont rêvaient les Pearson, Diefenbaker, Chrétien, Mulroney et autres. De ses positions pro-Israël fermes à son retrait du protocole de Kyoto en passant par ses réductions aux programmes d’aide humanitaire, le gouvernement de Stephen Harper a effectué un virage sans appel sur la scène internationale – ce virage en 2010 a privé le Canada d’un siège au Conseil de Sécurité de l’ONU.

Le pays qui dit NON propose un retour sur ces évènements à travers le prisme privilégié d’Hélène Pichette, journaliste et réalisatrice qui a passé plus de quarante ans au cœur des salles de nouvelles de Radio-Canada et de TVA. Hélène Pichette revisite ses souvenirs et part à la rencontre d’une impressionnante galerie de politiciens et diplomates afin d’essayer de comprendre comment nous en sommes arrivés là. De quelle façon ont été reçues les politiques de Harper à l’étranger? Que s’est-il passé dans les coulisses lors du vote de 2010? Et dans la foulée de ce fiasco, comment sommes-nous désormais perçus sur la scène internationale?

À la fois constat d’échec et incubateur de solutions, Le pays qui dit NON dresse un portait percutant de la diplomatie canadienne des dernières décennies et tente de cerner quelles mesures pourraient peut-être, un jour, permettre au Canada de retrouver la place de choix qu’il a déjà occupée sur l’échiquier international.